Tout est provisoire...

Tout est provisoire même ce titre

Sortie en janvier 2019

Tout est provisoire couverture 1

Tout est provisoire, même ce titre, Mix ô ma prose, P'tit Cactus # 49, format 100/185, 86 pages, ISBN : 978-2-930659-89-3, dessin de couverture: Mickomix; 9 €

 

L'auteur

Mix o ma prose par morgan prudhomme

Derrière Mix ô ma prose se cache
Olivier Boyron, un Viennois d’origine
qui a eu le privilège de grandir dans la
« vallée de la mort ». Malgré un cadre
apaisant et propice au recueillement,
il peine à s’adapter au monde qui
l’encercle. Pour lui, le chaos n’est déjà
plus une théorie mais une réalité dont
il dépassera la friction au travers de
nombreuses expériences : écriture,
dessins, peintures, théâtre de rue…
Mix ô ma prose, lui, nait en 2002 d’une
rencontre avec le slam dont il devient
un des pionniers en Rhône-Alpes avec
La Section lyonnaise des Amasseurs de
Mots et Les Polysémiques, association
qu’il fonde à la même période. En
2006 il co-fonde La Tribut du Verbe, une
compagnie de slam poésie qui propose
toujours spectacles et performances.
En 2016 Les Polysémiques rajoutent une
branche éditions à leurs activités, il en
devient le responsable d’éditions.
Malgré tout, toujours mal à l’aise avec
les conventions, il stoppera net sa déjà
courte bio.
••

Dans cet ouvrage, chaque énoncé est une petite grenade que le lecteur dégoupille, qui lui claque à la figure et lui secoue les neurones.

On sent au travers de ses mots que Mix ô ma prose manie, avec un talent confondant, l’art de la punch line, cette technique particulièrement jouissive grâce à laquelle l’auteur envoie son message comme un uppercut ou un coup droit.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit, percuter, bousculer, secouer… derrière des airs faussement naïfs.

La preuve quand il écrit :

« Mes écrits sont des pensées avortées

Que ta lecture vient ressusciter. »

Extraits

Bien sûr chacun son avis.

Évitez juste de le partager !

•••

Ne pas faire de vagues,

Et encore moins à l’âme.

•••

Je veux bien me jeter à l’eau,

Mais surtout pas me mouiller.

•••

Créer la peur du vide

C’est déjà le remplir.

•••

Comme des petits chiens,
Il faut que ça rapporte.

•••

Rien de moins bandant
Que la vérité toute nue
•••

Toute théorie
Est un complot.
•••

Les talents n’émergent pas,
C’est le niveau qui descend.

•••

Même pour la lecture,
Ils nous ont foutu des grilles.
 

•••

Je voulais être,
Mais je me suis fait avoir.
 

•••

Est-ce qu’il y a une issue
Autre que de secours ?
 

•••

Est-ce que c’est pour la protéger

Que ma liberté est surveillée ?

•••

Sauve la planète,

Plante un humain !

•••

Comme une quille dans un jeu de chiens.

•••

J’ai beau lécher les vitrines,

Aucune trace de cyprine.
 

•••

C’est pourtant simple : pour être entier,
Il suffirait de ne jamais se plier.

•••


Je me tue à la tâche pour rester vivant.

•••


Même nos racines sont trop carrées

 •••


Lancer des idées en l'air
Et les regarder se fracasser
Sur le sol d'une réalité
Qui n'en a vraiment que faire.

 •••

Est-ce pour garder les pieds sur terre,
Que l’on se sent obligés d’être si lourd ?

•••
Qui a découpé la vie en tranche
Pour nous faire croire
Que c’était du gâteau ?

•••
Depuis le temps que la lutte est finale…

•••

Seul moyen de s’aérer la tête,
Le trou de mémoire.
 •••

Je suis allé au bout de mes idées
Et je suis tombé dans le vide.

 •••
Évidemment qu’il faut garder espoir,
Ne serait-ce que pour prouver qu’il a bel et bien existé.

•••

Avec la société d’aujourd’hui,
J’ai des rapports non consentis

•••

Mes idées ne font pas le poids,
Ma feuille vient de s’envoler.

•••


Jamais je ne verrais la vie en rose
C’est pour les filles.

•••


Quand le tourisme est une industrie,
Un sourire n’a pas de prix.

•••


Je voulais une mise au point,
J’ai eu une mise au pas.

•••

T’inquiète, ça passe
Dit-on en s’engouffrant dans l’impasse.
 

Slam en entreprise 10

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site