Ma voisine a hurlé toute la nuit

Ma voisine a hurlé toute la nuit

 

Sortie en décembre 2016

Couverture ma voisine

Ma voisine a hurlé toute la nuit, nouvelles, Anne-Michèle Hamesse, 86 pages, ISBN: 978-2-930659-44-2, 10 € (Photo de couverture: Claire Veys)

 

Tout au long de ses dix récits, Anne-Michèle Hamesse
met en scène des femmes qui pleurent leur solitude,
leur amertume, leurs vies ratées, leurs regrets.
Il y a des femmes trompées, des femmes qui mentent,
des femmes qui regrettent le temps qui passe, des
femmes qui tuent, des femmes qui se donnent puis
disparaissent.
Chaque nouvelle est une peinture qui s’ébauche sous
les yeux du lecteur, chaque ligne est un nouveau trait
qui apparaît sur la toile où, petit à petit, une histoire
prend forme et s’achève en apothéose chromatique.
Gourmande et malicieuse, l’auteur dont l’écriture est
fine, élégante, ciselée, classieuse, enveloppe ses mots
d’un zeste de noirceur qu’elle enrobe d’une pincée de
sucre rose, le résultat est diaboliquement perturbant.

AmhLiège, Les Fugueurs du Livre, décembre 2016

On en parle dans les médias:

Primaëlle Vertenoeil dans "Le Carnet et les Instants": https://le-carnet-et-les-instants.net/2017/03/17/hamesse-ma-voisine-a-hurle-toute-la-nuit/

Michel TORREKENS:

"Mon trio de tête parmi mes nouvelles préférées sont "Loterie", "Pas de deux" et "Le papier gris". Elles sont traversées par ces mystères de l'existence, voire les injustices, avec des effets
de surprise qui captent l'intérêt du lecteur. Il y a des sommets de cruauté amusée dans des scènes très quotidiennes, comme dans "Pas de deux", absolument délicieuse. L'écriture d'Anne-Michèle Hamesse est indéniablement marquée par des accents belges, comme dans "La vallée du Kashmir" ou "Ma voisine a hurlé toute la nuit" qui flirtent avec le réalisme magique. C'est cette juxtaposition de quotidienneté et de décalage avec le réel qui m'a séduit dans ce livre.
Je me souviens avoir écrit cette phrase lors de l'entretien à la librairie Candide entre l'auteure et Michel Joiret : "Chaque femme est porteuse de son propre désenchantement." Je la trouve très juste et rend bien l'émotion qui traverse tout le livre."

Edmée de Xhavée:

J’ai lu Ma voisine a hurlé toute la nuit, d’Anne-Michèle Hamesse... et j’ai adoré !

 

Ma foi, on le lit vite, ce livre. On le dévore, on suit les mots en haletant. Car chacune de ces courtes histoires fait monter l’adrénaline.

 

C’est la course à l’amour, la fuite devant la solitude, devant l’inéluctable. C’est le coup de matraque que donne le réel. Des vies de femmes que l’on a envie de prendre dans ses bras, et les femmes et leur vie, et leurs larmes et leurs rêves, et leurs utopies.

On voudrait toutes les consoler, même les méchantes, celles aux seins et au cœur secs.

 

Il y a celle qui choisit de mourir alors que la clé du bonheur tombe dans sa main – ça fait si peur, tout d’un coup ! Celle qui attend une visiteuse qui ne viendra pas, et est assourdie par sa propre folie. Et l’anniversaire de Monsieur Perdange, avec ce cadeau sorti de Hollywood version hard... ah Madame Perdange que vous fûtes généreuse !

 

Il y a aussi celle, avec son celui, les idéaux, les parfaits, les encore si beaux, dont la vie sera à jamais changée par une simple dent cassée. Et la ravissante dame au cerf-volant… qui rêve et fait rêver. Une autre, foudroyée debout par l’exigeant et impatient désir d’un collègue de travail…

 

Saviez-vous que l’on peut soudainement ne plus exister pour les autres ? Mais parfaitement… vous entrez dans un restaurant et n’êtes plus nulle part… On peut aussi entendre des conversations qui, peut-être, peut-être, parlent d’un mari qu’on n’aime plus trop, mais qu’on veut garder… Et ces aspects de l’autre qu’on découvre par hasard, qu’on n’avait jamais devinés malgré l’amour et le partage, ces importantes confidences qu’on n’a pas voulu nous faire…

 

Et puis ces merveilleux films d’amour que l’on va voir pour tant de raisons contradictoires, dans une salle hantée par les rêves et amertumes des autres…

 

Je ne peux qu’engager ma responsabilité : le lire, c’est redécouvrir bien des choses de nous-mêmes et de ces femmes que l’on a côtoyées…

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×