Les pAnsées - Tome 1 - Le ridicule ne tuba.

Les pAnsées - Tome 1 - Le ridicule ne tuba

Les pAnsées - Tome 1 - Le ridicule ne tuba.

Jean-Philippe Goossens

pansees-20couverture-1.jpg

 

Quelques extraits:

Est-ce qu’une poule fiévreuse

pond des oeufs durs ?

 

Le jour du carnaval de Bintje,

un gars qui roule comme une patate

peut-il être poursuivi

pour délit de frite ?

 

Pendant que la Mère Denis

était à ses lessives, son mari tenait

un café qui s’appelait comment,

je vous le donne en Miele?

Le Père Denis Bar

 

Le magistrat qui devait rendre

son jugement est en vacances.

On peut donc être à la fois

juge et parti...

 

Mon chauffagiste est formidable.

Il est hyper doué. On l’appelle “L’homme qui murmure

à l’oreille des chauffe-eaux”.

 

Le mieux si vous êtes surpris par la pluie et que vous n’avez nulle part

où vous abriter,

c’est de commettre un impair...

 

“Homme à Visé

cherche femme de Manage”

dicton bas-mosan

(fants de la Patrie)

 

Cet homme est le sosie

parfait de Jacques Tati,

c’est “Mon oncle” incarné!

 

Un trafic de rouge-à-lèvre

vient d’être démantelé

à la frontière grand-buccale...

 

Est-ce que des amis qui jouent

ensemble au lotto mais qui ne gagnent jamais rien peuvent s’appeler le groupe sans gain ?

 

“On se mangerait bien un p’tit bout!”

L’ogre à sa femme

 

Est-ce que les oiseaux mexicains

pépient tôt?

 

Je ne digère pas le lièvre...

ça me fait éructer

une bonne demi-douzaine de fois...

ça doit être ce qu’on appelle

les 6 rots des râbles...

 

Des détournements

dans les caisses de l’Eglise?

Une belle bande de trous du culte!

 

André Stas a lu Les pAnsées de Jean-Philippe Goossens, il en parle dans la rubrique littéraire qu'il tient dans C4:

Un incroyable ovni  pour terminer : Les pAnsées (Tome 1) de Jean-Philippe GOOSENS, publiées pat le Cactus Inébranlable (qui, livre après livre, devient une maison d’édition avec laquelle il faut compter) aimablement sous-titrées Le ridicule ne tuba. Alors là, accrochez-vous car ça décoiffe sévère ! Ce ne sont pas vraiment des aphorismes à proprement parler mais plutôt des calembours lamentablement ravageurs. Certains vous donneraient bien l’envie de vous jeter la tête la première contre un mur en béton armé, d’autres s’avèrent tellement « énôrmes » qu’ils vous forcent à hurler comme malgré vous. J’aurais bien l’envie de retranscrire une chiée de ces sublimes « âneries » mais je vais me calmer et ne vous en offrir que quelques-unes : Une étude scientifique tendrait à démontrer que des caleçons trop lâches augmentent les risques de burnes-out… • Dans « La Fanette » de Brel, la plage est pas si déserte que ça : « Nous étions 2 amis et Fanette et Mémé… » Ça fait déjà 4 ! • Quand je pense que j’ai même pas de décodeur alors que Jésus, lui, utilisait déjà la parabole… • Mon chauffagiste est formidable . Il est hyper doué. On l’appelle « L‘homme qui murmure à l’oreille des chauffe-eau ». • Arrestation rondement menée mais patiemment mise en place par la police de Los Angeles. C’est un beau coup de filet américain préparé ! Etc. Et tout du même tonneau. Ne ratez pas les chapitres « Dictons, adages, proverbes et autres trucs du style » et « Citations célèbres ou pas… », c’est du nanan. Sur ces « sublimes ignominies », je vous salue bien bas.

André STAS, R.

 

L'auteur décrit pas ses amis:

Diplômé des Beaux-Arts de Tournai, Jean-Philippe Goossens en a très certainement conservé une manière d’aborder les mots comme des images. A la façon d’un puzzle, il en reconstruit le sens, les tournicote jusqu’à ce que les pAnsées se fassent jour dans un esprit aussi vif que loufoque. Le moindre titre qui défile à la une, le plus petit énoncé, il s’en empare et, tel le plus habile des mécaniciens, vous le démonte et le remonte mais toujours à l’envers. Le seul but qu’il s’est donné : vous faire sourire. En vrai passionné du calembour et de la contrepèterie, ce magicien des mots est un vrai amoureux de la langue de Molière. Il nous le prouve dans ces détournements de sens, ces associations d’idées sur fond d’actualité revisitée, de polémiques verbales ou d’idiomes démasqués.

Un vrai homonymopathe, docteur ès humour, qui vous fera oublier tous les soucis de la vie avec des phrases bien senties. Le seul guérisseur qui soigne avec les mots !

Richard Ely.

Très heureux de pouvoir compter Jean-Philippe dans mes amis proches car l'attention qu'il porte aux choses qui l'entourent et la légèreté avec laquelle il traduira le tout relève d'un exercice de finesse ou la vulgarité cèdera la place à un tourbillon de phrases aux tournures plus insolites les unes que les autres, à des mots trafiquotés de son cru et à des sourires jamais forcés mais espiègles dont il a le secret et qui vous forceront également à ouvrir l'œil et tendre l'oreille avec humour sur ces petites choses de la vie qui font notre quotidien .

David Quinaux

 

 

jph-g.jpg Jean-Philippe Goossens. 

 

Portrait de l’auteur par lui-même:

Sorti des Beaux-Arts de Tournai - après y être arrivé par hasard - avec un joli diplôme d'infographiste non pas en poche mais en papier, voilà que je parcours la région en quête de quoi occuper mes journées et me remplir la panse. Tour à tour, graphiste de TV locale tournaisienne, dans une gazette namuroise, à la fédération Patro à Gilly, chez un vendeur par correspondance tournaisien, et enfin dans une célèbre association de défense de consommateurs où je partage mon temps entre la vidéo et la mise en pages de revues.
Oscillant désespérément entre optimisme non pratiquant et pessimisme refoulé, voire le contraire, on peut dire clairement que je suis influencé par les Jean-Luc Fonck, Pierre Desproges, Bobby Lapointe,  Gotlib, Philippe Geluck, Vincent Baguian, Juan d'Oultremont et autres Snuls en en oubliant sûrement beaucoup d'autres. Si vous estimez, vous qui lisez ces lignes, que vous m'avez influencé, n'hésitez pas à compléter la liste directement sur votre écran (quand je peux faire plaisir).
Pour façonner une pAnsée, rien de plus simple, il suffit d'écouter ce qui se dit dans la rue, en radio ou à la télé... Tout est là, y'a qu'à se servir ! 

Portrait de l'auteur par sa femme:

C'est un homme qui m'a séduite par ses lettres où au lieu de dévoiler sa flamme, il m'écrivait des petites nouvelles, jour après jour...Sur n'importe quel support papier !!!
Il a été rédacteur en chef d'une revue d'un mouvement de jeunesse où tout le monde lisait directement les petites phrases en bas de page avant de lire le contenu !
C'est un homme qui a "fait" sciences-math au lieu de choisir la littérature, juste pour pouvoir rigoler avec ses copains !
Toutes les personnes qui le connaissent apprécient son humour et sa façon de parler !
 
Véronique Delcoigne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×