La mort à petites bouchées

La mort à petites bouchées

 

Sortie en février 2018

"Quand elle s’est sentie mourir, elle a pensé que la vaisselle pouvait attendre." (j.a.)

Couverture la mort a petites bouchees

La mort à petites bouchées, jane agou, collection P'tits Cactus # 40, préface Marc Menu, format 10/18,5, 78 pages, ISBN : 978-2-930659-73-2, 9 €

 

Biographie de l’auteure

(par elle-même)

jane agou… c’est quand on lui a demandé sa bio que ça s’est corséserré comme un café presque sec… sans sucre… merci !

Et sans majuscules, non plus… je voudrais rester toute petite sur la pointe des pieds … alors ?... je suis une fille, c’est sûr… pour le reste je ne suis sûre de rien … et elle écrit depuis toute petite fille, la fille ?...  Oh ! Je  n’aurais jamais osé... Petite, je ramassais des escargots après la pluie… Ah oui ?... Et grande je fais des Pavlova à tomber par terre la tête la première… C’est quoi des Pavlova ?… et c’est à ce moment qu’elle s’est frappé le front de toute sa paume pleine… pleine de quoi ?... Vous êtes d’une curiosité… Je m’appelle jane agou et j’écris parce que sinon, je me serais jetée à la poubelle… Pas de quoi se frapper le front à pleine paume, même vide. Non mais quoi !

Jane agou

Extraits 

Quand la mort s’est éteinte, personne n’avait plus aucune raison de vivre.

*

Polette avait mis au point un moyen de communiquer avec les morts. Mais les morts n’avaient définitivement rien à dire.

*

L’attentat du cimetière n’a tué personne.

*

Il était timide, il a éteint la lumière pour mourir.

*

— J’ai vu le film de ma vie défiler, mais je n’ai pas vu la fin, je n’ai sauté que du premier étage.

*

Dans notre famille, on ne meurt pas ! On sait se tenir.

*

La mort est surfaite.

La tendance est à la maladie dégénérescente.

*

La dernière fois que Polette est allée voir Morice, il était vivant. Si elle avait su, elle serait restée plus longtemps. Quoique la fois d’avant, elle est restée plus longtemps et il n’est pas mort.

*

Dans la boite à morts il y a des morts toute la journée, et la nuit aussi. Des morts en boite 24 heures sur 24. Et les gens adorent la boite à morts. Ils la regardent toute la journée, et la nuit aussi.

Ils appellent ça la télé.

******

Autre biographie

La première fois que j’ai écrit, j’ai pas écrit, j’ai dessiné.

Mais je faisais des merdes.

L’écriture, je me disais, oh la la, c’est pour les grands, les savants, les initiés.

Mais j’ai pas pu m’empêcher. D’écrire. Et écrire ce n’est pas être lu.

Alors j’ai pensé... Écris !…

Qui le saura ?…

Qui vérifiera ?…

Qui jaugera ? 

Et puis on m’a lue.  

 

Suivre l'auteur ? https://www.facebook.com/profile.php?id=100010140459270

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×