L'esprit fera peur !

L'esprit fera peur ! Mickomix

 

SORTIE EN SEPTEMBRE 2016

Couverture l esprit fera peur

L'esprit fera peur !, Mickomix, Collection Les P'tits Cactus (#26), 84 pages, ISBN: 978-2-930659-53-4, 9 €

 

Mickomix, de son vrai nom Mickaël Serré est né à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) il y a quelques dizaines d’années. Après 15 années nantaises, il s’expatrie joyeusement à Bruxelles où il vit aujourd'hui.  Il se venge de sa nostalgie des fruits de mer de l'Atlantique sur les bières et les frites qui sont meilleures, plus grosses et agrémentées d'un plus large choix de sauce en Belgique qu'en Bretagne.

Après avoir été libraire, il subit de nombreuses autres expériences professionnelles hasardeuses. Il écume les scènes de concert avec un groupe de chansons festives,  devient auteur, graphiste-illustrateur, dessinateur de presse et transmet sa passion des mots et des images avec qui veut (ou pas, tant pis pour lui !).

Infatigable explorateur de toutes formes d'expression, Mickomix est une girouette difficile à classer. On croise son travail dans diverses publications : recueils et revues graphiques, de poésie et de BD, dans la presse indépendante (Même pas peur, S!lence, CQFD et autres journaux nationaux et régionaux francophones) sur scène (catch de dessin sous le pseudonyme de Scott Double-Fesse, live paintings pendant des concerts ou cartooniste lors d'événements) ou lors d'expositions. Il écrit également des chansons, des poèmes et des nouvelles, hante les milieux culturels underground et militants et édite des fanzines sans autocensure (Ukuléléditions).

Son ton et son trait sont engagés, truculents, déjantés et poétiques.

http://mickomix.blogspot.be/ 
http://mickomix.tumblr.com/

http://ukuleleditions.blogspot.be/

A mons 2017

En dédicace...

Extraits:

Quand on voit comment les enfants se comportent dans un bac à sable, il faut être naïf pour croire à l’harmonie entre les peuples.

« Non, passoire chéri, j’ai mal aux trous. »

Le ventre d’une femme est le meilleur endroit pour se cacher avant de naître.

Ces deux myopes vivaient un amour flou.

Dieu est écran et son Royaume est plat.

Si les religions hissent l’âme, elles abaissent l’esprit critique.

À bas les religieux, vive les spiritueux !

Je suis la preuve vivante que le ridicule ne tue pas.

Tout le monde est possible.

Quand tu as soif, pense d’abord à arroser tes plantes.

Je voudrais entrer dans le désordre.

À l’heure des téléphones sans fil, les haricots ne le sont toujours pas.

Illustrations (extraites de l'ouvrage)

Mickomix dessin 11 sillons

Sillons

Mickomix dessin 14 la soubrette

La soubrette

Mickomix dessin 20 le fantasme du plombier la fuite

Le fantasme du plombier

 

Le palmarès de Mickomix:

Bandes dessinées, illustrations

Le guide du fanzineux, manuel de poche à l'usage des dessinateurs alternatifs, Ukuléléditions, Bruxelles, 2015.

- Hirochimay mon amour (avec Yakana), Ukuléléditions, Bruxelles, 2014.

- Super Poche, Ukuléléditions, Bruxelles, 2012.

- L’entrainement, auto-édition, 2009.

- Panique au beau pays d'Apiyapa, auto-édition, 2006.

Arts visuels

- SuperMercado Nostalgia, remix publicitaire, Ukuléléditions, Bruxelles, 2013.

- MickoMix - Illustrations et peinture, auto-édition, 2008.

Illustration de livres

Eduquer pour la santé autrement, O. Brixi, R. Gagnayre, P. Lamour, Paris, Le Manuscrit, 2008.

- Le Chat Malcomode, Anne-Gaël Gauducheau, Nantes, La Lune Rousse, 2008.

Collectifs (Illustrations, BD...)

Alkom X n° 8, Le Garage L, Forcalquier, 2014.

En Rouge et Noir, coédition L’Hybride+Le Cagibi, Lille, 2012.

Capharnaüm, Les Insomniaques, Paris, 2011/2012.

Juke Box 2, 3, 4, 5, Vanille Goudron, Niafles, 2011 à 2014.

Détachez vos ceintures, éditions du Kyste, 2013.

Collaboration à de nombreux journaux, magazines, fanzines et publications diverses dont : Même Pas Peur, CQFD, Le Sans-Culotte85, Le Ravi, Verso...

A mons 2016

L'auteur en dédicace - Mons - Week-end des éditeurs impertinents - 17/09/2016

 

Sur le blog "Les belles phrases" (Denis Billamboz, le 29 octobre 2016)

MICKOMIX

L’ESPRIT FERA PEUR!

Cactus inébranlable

Mick c’est évidemment Mickaël mais omix ce n’est certainement pas Serré, alors c’est peut-être komix ou alors comix comme les fameux dessins que Wikipédia définit comme : « Le terme (qui) sert à désigner la bande dessinée underground américaine. Il a été forgé en remplaçant par un « x » les deux dernières lettres du mot « comics » (« bande dessinée » en anglais) afin de souligner l'importance de la sexualité dans ce courant de la bande dessinée ». Alors, on pourrait supposer que Mick c’est Mickaël qui décoche les « Faux adages et vraies maximes » annoncés par le sous-titre de ce recueil et que komix c’est Serré celui qui tient le crayon qui dessine les jolies illustrations, un peu polissonnes, qui agrémentent les pages de cet opus.

Mickomix, d’après le titre cherche à effrayer le lecteur en lui décochant des adages totalement bidon :

« Con pétant. Con sentant »

Et des maximes qui ne sont pas toujours totalement fausses :

« C’est quand on s’éteint qu’on voit la lumière au bout du couloir ».

Mais tout cela n’est qu’humour et espièglerie, l’essentiel reste que Mickomix est un expert en blague en tout genre, qu’il manipule les mots, l’aphorisme et l’assonance dont il joue comme certains du pipeau. Il se définit lui-même, selon l’éditeur, comme « … artiste athée, mais créant ».

Mick flingue les mal pensants qui pourrissent la vie des honnêtes citoyens :

« C’est dans les bas-fonds

d’investissement que nagent les

requins de la finance ».

pendant que Komix, lui, se régale en diffusant des aphorismes coquins, sulfureux et même un peu paillards :

« Non passoire chéri, j’ai mal aux trous »

« Le cul d’une vieille pute est à la porté de toutes les bourses »

Voilà, un recueil qui fera passer un bon moment à tous ceux qui ne sont pas coincés et qui comprennent l’humour même quand il est un peu gaillard ou quand il s’en prend aux trop bien pensants qui ne pensent qu’à eux et bien peu aux plus démunis. L’auteur a présente lui-même le menu du jour proposé aux lecteurs :

« Aphorismes, vrai faussaire

à faux adages, vraies maximes

à faux-fuyants, vrais poltrons

apophtegmes, toi-même !

& autres petites pensées éparses »

C’est clair comme le menu d’un restaurant bardé d’étoiles mais c’est beaucoup plus drôle. Alors, on restera sur cette fameuse conclusion assénée par l’auteur :

« Les gros porcs sont tous des gros ongulés. »

Ça c’est bien vrai !

 

https://ssl.gstatic.com/ui/v1/icons/mail/images/cleardot.gif

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×