HAPAX-2000 L'odyssée de l'extase

HAPAX-2000 L'odyssée de l'extase

P'tit Cactus # 51 / mars 2019

un truc de ouf...

 

Hapax couverture 26 02 19

HAPAX-2000 L'odyssée de l'extase, mirli, P'tit Cactus # 51, format 100/185, 86 pages, ISBN 978-2-930659-93-0; 9 €

 

Mir Li ou mirli ou Mirli ?

À moins que Jean-Michel ?

Non, ça ne lui va pas.

Qu’importe, ce n’est pas ainsi qu’il s’appelle en réalité… vous vous en doutez.

 

Sous des airs de vrai faux jeune homme rêveur se cache à peine un personnage qui (me / nous) fait penser à un Olivier Rameau un peu grunge / vintage / hippie / baba cool qui vivrait hors de son époque.

 

Artiste protéiforme, notre alias touche à tout ce qu’il trouve et qui peut produire du son, des images ou des phrases : il joue du Ukulélé, de la guitare, de la batterie, mais il n’hésite pas non plus à prendre des crayons ou des pastels pour dessiner.

 

Il écrit aussi.

Des choses improbables, totalement improbables.

Ses pensées les plus stupéfiantes relèvent de l’absurde le plus étonnant… pléonasme, je sais et j’assume.

 

Il crée des dialogues pour personnages muets, des aventures fantastiques de cape et d’épée qui se passeraient sur une autre galaxie et commet des aphorismes venus d’ailleurs, des aphorismes au goût étrange de poésie.

 

Inimité parce qu’inimitable, on remet le couvert avec le retour de mirli.

Après « Qui mène me suive » en 2017, voici venu le temps de « HAPAX 2000 – L’Odyssée de l’extase ».

 

P’tit Cactus, clap, cinquante et unième du nom, labellisé Cactus Inébranlable éditions, millésime mars 2019.

Une grande cuvée.

 

Disponible dès ce 27 mars 2019.

 

La quatrième

Tiens, tu as le goût du voyage ! 

Remplume fissa tes guêtres !

Pars, cours, fouliche du paysage !

Il suffit de six mètres !

Irradie, merde !

(Tsoin tsoin !)

 

Telle est la pétaradante turlurette préludant grosso moto le récit qui suit. 

Foi d'aurige, c’est une quête. 

Non, que dis-je, c'est une quête ! 

Rime pauvre, rime heureuse, trempée dans l'égal bonheur de cette vache en train-train d'observer ce mot, façon pis-aller.

Car on rumine autant qu’on chemine, dans ce guide du broutard. En phrase campagne, en pêle-mêlerinages, dans le sillon flou d'illustres explorateurs inconnus. Et l’on s'étonne de s'en étonner encore, tout comme on aime marcher dans le brouillard…

Sur terre, sur mer, sur papier surtout.

Doux trip extirpé, balade en extra-morose, mirluminations aphorisiaques… Rêveille toi, fripon lecteur, c'est l'heure du Hapax-2000 ; la déroute sera longue !

•••

Mirli charleroi

••••

Extraits:

Ce doux enivrement, lorsque tu débouches un aphorisme ayant longtemps fermenté.

•••

Si tu as froid, répète-le, répète-le jusqu’à ce que ça devienne du réchauffé.

•••

Quand le sage désigne la lune, l’idiot est déjà arrivé sur place.

•••

Je n’ai pas de mots assez durs pour décrire ma mollesse. 

•••

J’ai le sens de la contradiction, enfin pas tant que ça, quoi que.

•••

En hiver, j’évite d’écrire des aphorismes décousus.

•••

J’aime beaucoup lever le doute, pour voir sous les jupes des certitudes.

 

Est ce cargo

Suivez le guide.

Yukulele

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site