Cécité interdite

Cécité interdite

Disponible le 16 décembre 2018

Couverture cecite interdite 28112018

Cécité interdite, Jean-Loup Nollomont, P'tit Cactus # 48, format 10/18,5, 90 pages, ISBN : 978-2-930659-88-6, 9 €

Couverture: gravure de Thierry Lenoir - Neighbours, (2/5)

 

Jean-Loup Nollomont voit la nuit tomber irrémédiablement, la lumière s’estomper,  les portraits, les paysages, les images deviennent souvenirs, la phrase s’articule autour de sonorités, la police de caractère n’a plus lieu d’être.

Preuve que dans l’esprit des non-voyants s’élaborent des idées qui ne se sont pas forcément noires, le propos de l’auteur s’avère joyeux, parfois amer, mais souvent philosophe et toujours (im-)pertinent.

Il est difficile, pour nous, d’imaginer comment la phrase s’articule dans sa tête, comment elle prend forme, comment il fait pour qu’elle semble si limpide, si forte, si pertinente.

L'auteur

 

Orphelin de son chien-guide Ashka, Jean-Loup Nollomont poursuit le travail entamé dans Pensées nyctalopes, son premier recueil paru en 2015 chez Cactus Inébranlable. Il s’agit toujours de croquer, en moins de quelques lignes parfois, les choses légères, insignifiantes ou supposées graves de l’existence, au gré d’une viscérale passion graphomaniaque.
Non pour aider à y voir plus clair ou dispenser, en non-voyant expérimenté une leçon apprise à l’école des Ténèbres. Même si l’auteur n’oublie pas que nous quittons en nous bandant les yeux un monde dans lequel nous sommes entrés aveugles, l’auteur s’amuse à multiplier les pirouettes verbales comme autant de pieds de nez à cette infirmité inhérente à notre condition. Une condition ici joyeusement assumée : et qu’importe si cela ne vole pas toujours haut, écrire au ras du sol témoigne quand même d’un bel esprit ludique. Enfin, à l’en croire, Jean-Loup Nollomont, ironie du sort, se serait bien vu passant sa vie à n’écrire qu’un seul livre : un livre sur le livre qu’il n’écrira jamais ! Son personnage : le démon de l’écriture.
Il l’imaginait déjà s’intitulant L’enfer du décor ou les Mémoires d’un diable d’homme. Encore un titre en forme de clin d’oeil…

Extraits

Pas de chef, pas de bonnet

Avec la tête dans le cul, on est bien obligé d’opiner du fondement pour marquer son accord.

Pas de manière avec le complément

Torturer la syntaxe ne serait pas fait pour me déplaire ; connu déjà pour faire saigner les cœurs, je me verrais volontiers mettant un point d’honneur à passer également pour un bourreau de grammaire

Par ici la sortie

Il y a des gens qui n’attendent pas que leur dernière heure ait sonné pour aller lui ouvrir.

Un peu d’allure, bordel !

Rétablissons le désordre ! Après seulement, nous pourrons semer le trouble !

Singularité plurielle

J’invite chacun à penser seul dans son coin à l’intérêt de former un groupe de réflexion.

Mesurez vos paroles !

À force de penser en rond, on devient maître de circonférence.

Une montagne de fleurs

L’avantage, avec un sommet de platitudes, c’est qu’il culmine au ras des pâquerettes.

Bête comme ses pieds

Vous cherchez chaussure à votre esprit ? Vous avez beaucoup de chance, il me reste justement deux ou trois petites pointures.

Bonne affaire !

Ce qui est moins cher que bon marché se révèle en général bien plus coûteux que gratuit.

À vue de nez

Je suis aveugle et je pue des pieds ; moi, je ne vous vois pas venir, mais vous, vous me sentez arriver.

Plein la vue

Ce qui dépasse les borgnes laisse sur place les aveugles qui n’en croient pas leurs yeux.

Amnésie internationale

Souviens-toi de m’oublier !

•••

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×