Buiten - Michaël Lambert

Buiten - Michaël Lambert

Parution début décembre 2018

Buiten

Quand j'ai démissionné, j'ai embrassé ma femme et ma fille.

Buiten couverture

 

Buiten, Michaël Lambert, roman, 94 pages, format 11/18, ISBN : 978-2-930659-86-2, 9 €

 

Buiten commence par un licenciement vécu comme l’ultime libération, le point de départ de tous les possibles, se poursuit dans un restaurant gastronomique qu’il s’agit de collectiviser, puis dans un train à détourner…

En chemin, le narrateur, sa femme et sa fille deviennent des migrants qui descendent vers le Sud. Est-ce dès lors étonnant qu’ils croisent d’autres migrants qui font le chemin inverse ?

Et qu’ils finissent par danser nus dans les vignes, tous ensemble, avec les policiers venus les arrêter ?

C’est cette histoire, cette rencontre improbable, que Michaël Lambert nous raconte dans ce Buiten aussi pétillant de joie et de vitalité que bouleversant d’émotion.

•••••

Michael 20nb

https://aveclesourire.be/author/michaelaveclesourire/

Né le 23 octobre 1975, Michaël Lambert écrit du théâtre, de la poésie, des nouvelles, des scénarios de courts-métrages, de bandes-dessinées et des romans.

Michaël Lambert a travaillé dans la production de théâtre jeune public et animé des ateliers d'écriture pour l'asbl ImaginAction. Il a co-organisé pour le plaisir des soirées littéraires décontractées et familiales : les bolos-lectures. Il s'implique toujours dans plusieurs initiatives qui fédèrent des artistes liégeois dont le Comptoir des Ressources Créatives et le Collectif des Ecrivains Liégeois.

Depuis 2009, il participe régulièrement à des performances poétiques et à des scènes slam. Le 28 mars 2014, il a donné une lecture-performance de son recueil de poésie Ma petite boucherie (éditions Maelström). Le 17 octobre 2015, il était finaliste du championnat de Belgique de slam à Bruxelles.

••••

Extraits

Quand j'ai démissionné, façon de parler, j'ai embrassé ma femme et ma fille et je les ai convaincues de quitter tout, de changer de vie pour partir en vacances, en vacances non contractuelles, en vacances à durée indéterminée.

•••

Chacun devrait assumer ses messages, ses demandes, refuser de servir les autres, d'être servi et enfin servir à quelque chose, se servir soi-même.

•••

Le contrôle conspue toute notion de confiance, il l'étouffe, il se torche avec. Le contrôle contrôle parce qu'il faut contrôler. Le contrôle se mord la queue. Contrôle sans conscience n'est que mort de la confiance.

•••

Sécurité, le vilain mot. Sécurité, suicide de l'intelligence. En quoi la sécurité pouvait-elle me commander de rester assis ?

•••

On ne peut pas être tout à fait sérieux quand on consacre sa vie à produire du vin pour que les gens s’enivrent.

•••

Badges

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site